je souffre d'amaxophobie

ROSE MARIE

Habitué
2 Octobre 2017
6 450
1 780
5 810
41
je t'avoue que non mais etre rabaissé par ses parents ne m'a pas aidé a avoir confiance en moi tu me diras
après la conduite c'est aussi un manque de confiance en soi, et j'en suis désolée pour tes parents mais justement n'est ce pas une revanche sur la vie ?
Reth m'a dit que ce n'était pas aux autres de dicter ta vie… et il a raison. Tu es une petite étoile qui ne demande qu'a briller dans le ciel faut juste que tu trouves comme le faire . Moi j'ai ouvert ce post parce que cela me pourri la vie et j'ai décidé de changer et ne plus subir.
 
  • Like
Les réactions: reth

ROSE MARIE

Habitué
2 Octobre 2017
6 450
1 780
5 810
41
c'est fou l'impact des proches sur la confiance en soi.... cela peut être destructeur
OUI on ne s'en rend pas compte sincèrement parfois ils ne le font pas exprès (comme ma maman par exemple qui avait sa phobie de la conduite et qui le disait quand j'étais petite) mais qu'on le fasse sciemment je ne comprendrais jamais surtout quand ce sont tes parents, sans doute ont ils eux aussi vécus cela étant petits ?
 
  • Like
Les réactions: Sonia

karine44

Habitué
9 Novembre 2007
1 101
108
1 560
J'ai eu mon permis il y a maintenant 30 ans (oupsssssss). Je n'ai pas conduit pendant 3 ans. Puis j'ai eu un boulot à 100 kms de chez moi. J'ai donc du déménager et là, j'avais besoin d'une voiture pour aller au boulot. Terrorisée, évidemment. L'un de mes frères m'a fait conduire 2/3 heures le soir sur un parking de supermarché et le jour J, j'ai conduit dans ma première voiture sur la voie express. Mon frère était à mes côtés. J'étais crispée comme une dingue sur le volant, mais je l'ai fait !

Puis quelques années après j'ai rencontré mon futur mari qui travaillait sur Paris. Je l'ai rejoint et là, plus besoin de voiture pendant quelques années.

Ensuite nous avons déménagé à Nantes. Toujours pas besoin de voiture car je me débrouillais avec tous les transports en commun.

Puis nous avons déménagé dans une petite commune. Cela faisait une dizaine d'années que je n'avais pas conduit. Ma première fille rentrait à l'école et je devais de nouveau conduire. Mon mari m'a fait conduire (là encore sur un parking de supermarché). J'étais morte de peur. Et puis j'ai du conduire ma fille à l'école pour la première fois en voiture. Je n'en menais pas large !

Je n'aime pas conduire, j'ai peur au volant (surtout des autres, d'ailleurs...), je ne prends jamais la voie express et encore moins l'autoroute. Mais je n'ai pas eu le choix, je devais conduire.

Là ma dernière change d'école, dans une commune avoisinante. J'ai déjà fait 3 ou 4 fois le trajet car je ne connais pas trop le chemin (vive le gps) et il y a des lignes de tram/bus/chronobus etc qui passent dans tous les sens. Cela me stresse énormément mais là encore, pas le choix. Bon, rentrée des classes demain matin pour elle, je sens que je vais passer une mauvaise nuit.

Moi je pars du principe que je n'ai pas le choix, et donc je me lance, je ne peux pas faire autrement. Je n'ai jamais eu d'accrochage ou d'accident, je suis hyper attentive quand je conduis.

Pour moi la méthode est de conduire sur un parking vide avec quelqu'un de confiance à côté (mon mari est terrorisé à côté de moi alors que lui a eu je ne sais combien d'accrochages :rolleyes:). Tu en es capable, toi et toi seule peut t'y forcer.
 

ROSE MARIE

Habitué
2 Octobre 2017
6 450
1 780
5 810
41
@karine44 merci pour ton témoignage, le soucis c'est que je ne suis pas dans le même cas de figure que toi car malgré ma situation j'ai toujours une personne pour m'accompagner où que j'aille comme mon mari et c'est vrai que quand tu n'as pas le choix je pense que cette situation te permets de reprendre le contrôle sur tes peurs.

Les personnes autour de moi me disent "allez c'est bon pas difficile tu te mets au volant et hop, tu manques vraiment de volonté" Ils pensent qu'en me disant cela tout se passera bien et que c'est juste une question d'envie; j'ai laissé cette phobie s'installée et je sais que c'est à moi seule de la faire sortir.

Et mon mari m'a plusieurs fois proposé de conduire sur un parking mais je m'enlise dans cette phobie et je trouve toujours une excuse pour repousser ce moment sauf que là je ne veux plus.

Je vais essayer dans un premier temps de monter seule dans le véhicule coté conducteur sans la démarrer, ensuite j'essaierai de la démarrer je ferai cela par étape, j'ai également peur d'avoir oublier les différentes pédales c'est bête je sais parce que conduire c'est comme faire du vélo cela ne s'oublie pas. Je vais y aller par étapes et petit à petit , à mon rythme. Je veux vraiment que ce cauchemar s'arrête d'autant plus que j'habite en campagne et je n'ai pas de solution de repli et aucun bus ne passe par ici

Merci à tous et à toutes pour vos messages d'encouragements, vos conseils et surtout merci parce que vous ne me jugez pas
 
  • Like
Les réactions: Sonia et asteria

karine44

Habitué
9 Novembre 2007
1 101
108
1 560
Je crois que le coup de pied aux fesses, c'est l'obligation, quand tu n'as absolument pas le choix.

Je connais bien la trouille au ventre.

Oui tente avec ton mari sur un parking, à ton rythme. Et je confirme, la mémoire des pédales revient, cela ne s'oublie pas. Juste de l'entrainement au départ et ensuite, ça roule tout seul sans jeu de mots ;)
 
  • Like
Les réactions: Sonia et ROSE MARIE

ROSE MARIE

Habitué
2 Octobre 2017
6 450
1 780
5 810
41
Je crois que le coup de pied aux fesses, c'est l'obligation, quand tu n'as absolument pas le choix.

Je connais bien la trouille au ventre.

Oui tente avec ton mari sur un parking, à ton rythme. Et je confirme, la mémoire des pédales revient, cela ne s'oublie pas. Juste de l'entrainement au départ et ensuite, ça roule tout seul sans jeu de mots ;)
merci oui tu as tout à fait raison je vais me secouer un peu
 
N

ninis56

Invité
par contre si mon compagnon savait conduire et qu'il m'accompagnait la pas de soucis je conduirais ,quelqu'un qui rattrape une boulette si je conduis mal mais ce n'est pas le cas donc soucis résolu.pour mes parents,non ils n'ont pas été rabaisser etant petit ils etaient issu de famille modeste et on gravit les échelons social pour finir dans les gens aisées.ils ont oubliés d'ou ils venaient malheureusement
 
  • Like
Les réactions: Sonia

ROSE MARIE

Habitué
2 Octobre 2017
6 450
1 780
5 810
41
par contre si mon compagnon savait conduire et qu'il m'accompagnait la pas de soucis je conduirais ,quelqu'un qui rattrape une boulette si je conduis mal mais ce n'est pas le cas donc soucis résolu.pour mes parents,non ils n'ont pas été rabaisser etant petit ils etaient issu de famille modeste et on gravit les échelons social pour finir dans les gens aisées.ils ont oubliés d'ou ils venaient malheureusement
c'est ce qui arrive bien souvent et c'est vrai c'est dommage
 

judika

Habitué
8 Janvier 2012
1 569
231
1 560
Moi j'ai repris des leçons avec un moniteur... le fait de payer est chez moi un moteur pour ne pas abandonner.
Je ne serais jamais une grande conductrice, je suis hyper stressée dès que je sors de ma zone de confort, conduire dans lyon (j'habite à coté) est impossible, alors j'utilise les parcs relais et je continue en transport en commun....
 
  • Like
Les réactions: ROSE MARIE

ROSE MARIE

Habitué
2 Octobre 2017
6 450
1 780
5 810
41
Moi j'ai repris des leçons avec un moniteur... le fait de payer est chez moi un moteur pour ne pas abandonner.
Je ne serais jamais une grande conductrice, je suis hyper stressée dès que je sors de ma zone de confort, conduire dans lyon (j'habite à coté) est impossible, alors j'utilise les parcs relais et je continue en transport en commun....
merci Judika pour ton témoignage et je connais bien Lyon pour y avoir conduit lors de les leçons de conduite et encore cette ville n'est pas la pire :nailbiting: